29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 18:29
melancolie

Plus brûlante que le feu de ton départ,

Ton ombre voile mon horizon, taquine.

Je la sens chaque matin, chaque soir,

Planer sur mon quotidien en ruine.

Chaque coin, chaque pouce de mon corps,

Pleure ton absence et te réclame ;

J’exsude de partout, de chaque pore,

L'amour de toi, qui encore m'enflamme.

Je rebrousse le chemin de mes peurs,

Cherchant une cause à la rupture,

Mais dans les listes de mes erreurs,

Je n'en trouve pas une où tu figures.

Toi, mon autre moitié, mon âme sœur,

Je t'écris aujourd'hui, pour te dire,

Que de toutes les blessures de mon cœur,

Ton brusque départ reste la pire.

Il arrive que je me réveille,

Au milieu d'une étendue de bonheur,

Pour trouver ton nuage sur un soleil

Qui peine à retrouver son ardeur.

Premier amour connu, premier bébé,

Tu évoques la lumière du jour ;

Sans toi, même heureux, on l'est au rabais,

Aucun havre de paix n'a tes atours

Les années passent et, malgré le temps,

Tu restes ce cheveux dans le breuvage,

Qui vient me rappeler au fil des ans,

Que les amours folles n'ont pas d'âge.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

ÔvÔ lili ÔvÔ 02/05/2015 11:04

Merveilleux poème !
Comment se fait-il que je ne reçois plus tes news ? et cela depuis le changement de présentation.
gros bisous

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens