28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 13:25

Un jeune homme de bonne famille,

Se résolut à quitter ses amis.

Il dut faire ce choix à contrecœur,

Alors qu'il avait à peine vingt ans,

Et laissait derrière pays et parents,

Pour aller vers un monde prometteur.

Après trois décennies de dur labeur,

Dans une contrée qui n'est pas la sienne,

Au delà des rives méditerranéennes,

Qui baignent le pays cher à son cœur,

Cet homme dut vivre sans la chaleur

Propre au habitants de son terroir.

Dans les banlieues et les cités dortoirs

Il ne trouva nulle trace du bonheur ;

Pire encore, le mépris et la peur

Des contrôles d'identité, au faciès,

Qui ciblent tous ceux de son espèce,

L'emplirent de ressentiments et d'aigreur.

Quinquagénaire, après trente ans d'exil,

Une vie sociale pas toujours facile,

Et des fils épousant d'autres valeurs ;

Il se retrouve en fin de parcours,

Avec la compagne de ses vieux jours,

Seuls, à ruminer les subtiles douleurs,

Nées des souvenirs qui affleurent.

Quand on vit ailleurs que parmi les sien,

On pleure de nostalgie pour un rien.

Parti à la poursuite d'un leurre,

Il avait sacrifié ses belles années.

A un travail qui n'avait rien donné,

A part un salaire très peu porteur.

Déracinés, ses semblables, à présent

Se retrouvent face au triste bilan

D'un avenir qu'ils avaient cru meilleur.

Ils y ont laissé santé et enfants

Et ont fini plus malheureux qu'avant.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

ÔvÔ LILI ÔvÔ 28/07/2015 17:24

La triste réalité pour beaucoup d'émigrés ...
bisous bisous

flipperine 28/07/2015 17:16

c'est dur de quitter ses racines

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens