25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 12:51
BELLES CHASSERESSES

Les attrape-cœurs, ces redoutables trappeurs,

Chassant par la voix, la démarche ou le regard,

Piègent, mine de rien, l'imprudent par la douceur ;

Le temps de s'en rendre compte, il est trop tard.

Sous un balcon, l'été, par un soleil de plomb,

Mes pas écrivaient sur l'asphalte qui fume,7

Cet amour brûlant qui contaminait mon sang,

Au feu duquel mon pauvre cœur se consume.

Dans les rues désertes du quartier où j'erre,

Guidé par le souvenir d'une image,

Je me sens encore un peu plus solitaire

Et en proie à une impuissante rage.

Douce inconnue, la force de tes prunelles,

Innocentes, a dévasté ma volonté.

Ton charme discret est une menace réelle,

Qui pèse sur les cœurs en toute liberté.

En me croisant, m'as-tu vu ? sais-tu que j'existe ?

Ce feu que tu as mis, pourras-tu l'éteindre ?

Ton cœur est-il libre ? Le doute persiste,

Quand à mes chances de pouvoir un jour l'atteindre.

J'aurais dû rentrer, sans faire ce dernier détour

Qui m'avais mené jusqu'au pas de ta porte,

Me livrant de nouveau aux griffes de l'amour,

Dont je croyais la flamme à jamais morte.

A présent, quel langage devrais-je tenir

A un cœur qui refuse d'entendre raison ?

Quand il s'emballe, il est dur de parvenir

A le ramener indemne à la maison.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens