5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 01:21
L'INSOLENCE DE CERTAINS RÊVES

~~L 'INSOLENCE DES RÊVES

J'ai fait un rêve, la nuit dernière;

Nous étions redevenus nubiles.

Dieu avait exaucé nos prières ;

J'admire son œuvre et je jubile.

Effacée, l’œuvre du temps sur nos traits,

Et le poids des années sur nos gestes !

Les cachets, sur nos tables de chevet,

Sont les dernières traces qu'il reste.

Je te redécouvre, au saut du lit,

En habit d'Eve, comme un bourgeon ;

Divine image arrachée à l'oubli,

Rose éprouvée qui redevient bouton.

Tes joues gorgées de vie tels des fruits mûrs,

Soulignent un ensorcelant regard,

Qu'encadre une dense chevelure,

Sur une peau nacrée au teint rare.

La souplesse de tes gestes de félin,

Tient les sens et le cœur en haleine ;

Ton sourire frais appelle les câlins,

Et ton étreinte vaut toutes les peines.

La forme de tes lèvres sensuelles,

Évoque nos folles nuits de bonheur,

Et ton buste dressé, en rebelle,

Est un grand défi à l'apesanteur.

A mon réveil, j'ai repris conscience

Qu'à côté de moi dormait une femme,

Qui avait tourné le dos à jouvence,

Mais qui savait mettre les sens en flamme.

Les lèvres posées sur son front altier,

Dans un bisou de reconnaissance,

Je saluais en elle l'amour entier,

Que porte la femme dès sa naissance.

Dans nos lits dorment de grands monuments,

Des êtres qui incarnent le sacrifice,

Peu importe qu'elles soient ou non mamans,

Elles ont pour nous l'indulgence due aux fils.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

ÔvÔ LILI ÔvÔ 13/07/2015 20:07

J'aime beaucoup ce poème Larbi

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens