6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 12:21
...ET POUSSIERE TU REDEVIENDRAS !

Tu n'es pas le nombril du monde, l'ami.

Non ! Ta présence n'est pas une faveur !

Tu n'es qu'une parmi toutes les fourmis

Qui activent, en quête de bonheur !

Souris, ne te prends pas trop au sérieux ;

Tu n'es que l'humus de cette terre.

D'autres avant toi ont possédé ces lieux ;

Où sont aujourd'hui tes augustes pères ?

Rien ne sert de gonfler ton plumage,

De hausser la voix, pour faire impression ;

On peut faire passer tous ses messages

Avec un peu de douceur dans le ton.

Tu sais, j'ai la faiblesse de croire

Que les êtres qui n'ont pas un bon fond,

Laissent aux fertiles terreaux peu d'espoir

De donner autre chose que des chardons.

Quand à ceux qui ont la main sur le cœur,

Je suis sûr qu'il naîtra de leurs cendres

Des étendues de roses et de fleurs,

Et de savoureux fruits à revendre !

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

ÔvÔ LILI ÔvÔ 06/09/2015 22:59

C'est certain, cher Poète, de tes cendres, naîtra des étendues de roses et de fleurs ....
gros bisous

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens