26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 12:00
LA RAGE DE VIVRE

Avec le temps, j'ai compris une chose,

C'est que par peur ou par apitoiement,

La mémoire ne garde de la rose

Que l'image de l'épanouissement.

Le regard qu'on pose, une fois mûr,

Sur la vie et sur les être vivants,

Reste aussi jeune et aussi pur

Que les regards qu'on avait à vingt ans.

Je ne connais autour de moi personne,

Parmi ceux dont la vie en est au soir,

Qui, face à la beauté, abandonne

Et se dit qu'il est peut-être trop tard.

Il est toujours un peu tôt, dans nos têtes,

Quoi qu'en pensent les éphémérides ;

Nous rêvons de fugues et de fêtes

Et ils n'indiquent que le fil des rides.

Différents des autres, nos miroirs

Sont chargés d'indulgence, pour nos yeux

Qui les interrogent avec espoir

Et qui ne voient que ce qu'on a de mieux.

On cultive toujours la certitude

Qu'on paraît plus jeune que notre âge ;

Ce n'est qu'ainsi qu'on trouve moins rude

La coexistence avec notre image.

Si notre entourage pouvait nous voir

Avec les yeux qu'on pose sur nous même,

Il aurait de la peine à croire

Que prendre de l'âge soit un problème.

On ne vieillit pas, on est juste trahi

Par une enveloppe qui peine à suivre

L'âme juvénile, prisonnière, qui crie

Sous les rides sa rage de vivre.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

flipperine 27/10/2015 18:46

il faut garder le coeur et l'esprit jeunes

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens