29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 07:05
TOUT A UNE FIN.

Quand le souvenir est à fleur de peau,

Que le temps a marqué au fer rouge,

Non seulement la chair mais le cerveau

On se méfie de tout ce qui bouge.

Quand l'empreinte des expériences vécues

Subsiste, après les fins houleuses,

Telle les blessures des cœurs vaincus

Qui s'ouvrent et restent douloureuses...

Quand les vagues qui viennent s'écraser

Sur le rivage où tu t'asseyais,

Semblent caresser un sable blasé,

Inconsolable de devoir t'oublier...

Quand la brise du soir semble porter,

Longtemps après ton départ, ce parfum

Si doux, auquel nul ne peux résister,

Et qui réveille notre amour défunt...

Quand chacun des baisers qu'on échange,

Autour de moi, sous mes yeux las, mi-clos,

Évoque la douceur de ta peau d'ange

Et donne envie de se jeter à l'eau...

Quand je vois dans la rougeur du soleil

Qui s'en va se coucher à l'horizon,

La couleur de tes joues au teint vermeil

Rehaussée par le bleu de la saison...

Quand je plie bagage... quand vient le soir,

Et reprends le chemin des lieux hantés

Par ta présence, désertés par l'espoir,

Je me sens seul, le cœur désenchanté.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

ÔvÔ LILI ÔvÔ 29/02/2016 09:51

Un poème très émouvant !
bisous bisous

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens