13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 11:25
UN MATIN COMME LES AUTRES

Tout s'ouvre à la vie, tout fleurit ;

Les fleurs réclament le printemps,

Indifférentes au temps gris,

Offrant leurs cœurs avec passion.


Je me réveille de bonne heure,

Avec plein de rêves en tête,

Indifférent, comme les fleurs,

Aux pluies de Mai qui s'entêtent.


D'un pas allègre, je me hasarde

A mettre plus que le nez dehors,

J'épouse la foule bavarde

Et dérive comme un poids mort.


J'adore errer sans aucun but,

Voguant libre, sans gouvernail ;

Loin des impitoyables luttes

Qui ne font pas dans le détail.


Même las, les visages sont beaux ;

Les pages sont blanches, le matin ;

Ce n'est qu'au retour du boulot

Que les faciès semblent éteints.


Parmi toutes ces mines vierges,

Encore capables de floraison,

J'en vis une qui, tel un cierge,

Illumina mon horizon.


J'errais sans but… En voici un !

J'avais la vacuité pour quête...

Le sort, ce sacré plaisantin,

N'en a cure ; rien ne l'arrête !


Mon bonheur, soudain incomplet,

Sans cette fleur humaine,

Fit l'effet d'un piètre couplet

Tiré d'une plate rengaine.


Elle rayonnait, sa vue réjouit...

Un ange égaré parmi les humains !

Comme les fleurs bien épanouies,

Ses lèvres appelaient les câlins.


Les matins tranquilles n'existent

Que parmi les mines fleuries,

La chair est faible ; rien ne résiste

A un ange, quand il sourit !

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens