2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 15:26
YIN ET YANG

Femme, l'homme t'aime à en mourir,

Peu importe la bêtise de ses actes ;

Tu es un mal dont il ne peut guérir,

Tu as sur lui un immense impact.

Que de fois l'as-tu entendu dire

Que tu es irrésistiblement belle !

Je confirme et me permets d'écrire

Que tu l'es souvent trop, pour ce mortel,

Dieu t'a faite, douce créature,

Pour évoluer avec les anges,

Pas pour être donnée en pâture

A cet être dont l'humeur change.

Il suffit parfois d'une imprudence,

Au regard baladeur, pour être pris

Dans tes filets, et à la dépendance

De s'installer, puis au cœur d'être épris.

Pour rendre le piège inévitable,

Dieu s'est amusé à te répliquer ;

Ses voies dit-on, sont impénétrables,

Mais là, il les a encore compliquées.

Ainsi, ceux dont le cœur vagabonde,

Meurent mille-et-une fois par jour,

En croisant, la brune, rousse ou blonde,

Que la destinée met sur leur parcours.

Il est, ô combien, facile de souffrir,

Pour un être en mal d'âme sœur,

Lorsqu'il n'a pas les moyens de s'offrir

Les belles qui ont pu ravir son cœur !

Ayez pitié pour nos cœurs fragiles,

Ne vous fiez pas aux dures façades ;

L'homme est prêt à tout pour une idylle,

Le reste n'est que rodomontades.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens