24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 20:27
LE CRÉPUSCULE DES HOMMES

La musique est forte, les chefs sont sourds,
Leurs violons ont tous un son de tambours.
Qui a payé l’orchestre veut notre fin ;
Les bruits de bottes s'entendent de loin.

Que peuvent les mots et les poètes,
Face aux tribuns et aux trompettes ?
Les forts ont crié Haro aux soudards !
Leurs arguments sont faux, mais c'est trop tard.

La voix du poète ne porte pas loin ;
Contre les canons, ses poèmes sont vains.
Contre l’Orient, les « Grands » partent en guerre,
Usant d'un langage pour le moins pas clair.

Puissances, vous qui hurlez à la mort,
Encore une fois, vous avez tort.
Nous ne sommes pas dupes. Ces tyrans
Diabolisés, sont sortis de vos rangs.

Vous inspirez désormais la honte ;
Votre unique but c'est la rente
Dorée, qui brille sous les babouches
De ces rois dont vous changez les couches !

L'Irak n'est plus, la Syrie également,
L'Orient se consume sous vos armements.
Une noble civilisation rend l'âme,
Réduite par vos bombardements en flammes.

Vous perdez le sens de la mesure
Dès qu'il s'agit d'or ou d'hydrocarbures,
Et brandissez principes et morale
Alors que c'est vous la source du mal !

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens