17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 21:11
LE REGNE DES VAMPIRES

Elle crée aussi quelques poisons,

La nature, mais non sans raison.

Elle fut généreuse en tout,

Sauf en créant l'homme, ce fou!

On a beau faire, on a beau dire,

Il est capable du pire.

A chaque mal, son remède,

Sauf à celui nommé bipède!

La nature créa l'anophèle,

La mouche d'automne rebelle,

Et bien d'autres calamités

Qu'on croit être sans utilité,

Mais chaque cellule, chaque fibre,

Concoure au grand équilibre,

Bien que, soit dit en passant,

Le moustique soit trop agaçant,

Presque autant que nos politiques,

Connus pour leur soif désertique.

L'homme politique, cet infame,

Est derrière tous nos drames.

Il pille, il viole, il assassine,

Il fait des veuves, des orphelines;

Et pour conserver le pouvoir,

Transforme le pays en mouroir.

Je ne crois pas qu’il existe

Animal plus opportuniste.

Il n’y a qu’à voir nos mounadhils*

Et les larmes de crocodiles,

Qu’ils ont versé au F.L.N,

Dans les Kasmates souveraines,

Comme gages de bonne foi,

Du temps où il faisait la loi ;

Puis comment ces ingrates masses,

Avaient crée leurs paroisses,

A l’ombres des barbes fournies,

Vouant leur père aux gémonies...

A présent, des années plus tard,

Qamiss rangés dans les placards,

On peut les voir, en rangs serrés,

Toute honte bue, réintégrer

Ce parti, retourné en grâce,

Après maints coups bas et crasses.

Ils sont aujourd’hui à la barre,

Ces causes de tous nos déboires,

Et ce qui fait encore plus peur,

C’est leur soif de moustique suceur !

*Militants.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens