17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 06:37

Au tout début, il y eut d’abord la rose,
Puis la voyant vulnérable et maltraitée,
Le Créateur réfléchit et, après une pause,
Opta pour une solution plus adaptée :

Il en couvrit la tige d’épines acérées
Et, jugeant l’avoir ainsi mise à l’abri,
La bénit et se détourna d’elle, rassuré,
La livrant à son sort, dans ce monde pourri.

Hélas, la rose ayant un cœur comme nous tous,
Ne priva personne de l’infinie beauté
Que cache un bouton de rose qui pousse,
Ouvrant son cœur doré à notre curiosité.

Séduit par sa beauté, l'homme en abusa;
Il la réduisit en parfums et en bouquet
Et peu reconnaissant, bien souvent en usa
Comme moyen publicitaire alambiqué.

Petite rose, n’ouvre jamais ton cœur tendre
Au regard intéressé du premier venu ;
La première chose qu’il fera c’est te vendre
Par bouquets anonymes, sans t’avoir connue.

Protège ton joli cœur, il est ton ventre mou ;
N’en révèle ni le parfum ni la beauté.
Te mettre à nu c’est comme mettre au clou
Ta vie, pour ceux qui ne pensent qu’à te l’ôter !

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens