4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 17:33

Je dois être à court de patience

Et de diplomatiques sourires ;

J’ai épuisé toute mon indulgence

Pour les tares, et je tends à le dire.

 

Je cache mal le dégoût que m’inspirent

Ceux qui sourient quand ils sont en face,

Mais qui sont maîtres dans l’art de médire

Et tuer, puis pleurer sur les carcasses.

 

Des hordes d’incapables sévissent,

Un peu partout, à travers le monde ;

Ils mettent leurs langues au service

Des séants de décideurs immondes.

 

Jamais il n’y a eu, au mètre carré,

Autant de répugnantes immondices,

Et de décideurs incultes et tarés

Qui tirent nos ficelles dans les coulisses.

 

Ce qui me peine aujourd’hui le plus,

C’est que même parmi ceux qui lisent

Ces quelques vers, l’Homo-ignorantus

Me jauge, me juge et m’analyse !

 

Tapis derrière de vaines suffisances,

L’ignorance, de nos jours, fait l’opinion ;

Elle distille et dose les manigances,

Forte de ses réseaux et ses unions.

 

Ils ont proliféré, ces lycaons,

Ont investi nos rues et nos quartiers,

Nos lieux de loisirs et nos professions,

Et se sont installés en vrais rentiers.

 

Assis sur nos passives bienveillances,

Nous n’avons pas vu venir ces cancres,

Qui sont indignes de notre confiance

Et sont plus irréductibles que des chancres !

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens