3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 17:48

Trois cavaliers arabes, un jour galopèrent,

Jusqu’au bord d’une calme Méditerranée,

Pendant un moment, leurs regards se fixèrent

Sur la rive qu’ils avaient jadis abandonnée.

 

Les yeux de l’aîné se brouillèrent de larmes,

En se remémorant les tristes souvenirs

D’un Eden d’où ils furent chassés par les armes,

Après en avoir fait la vitrine d’un empire.

 

Ils durent quitter l’Andalousie encore enfants,

Laissant derrière eux un paradis terrestre ;

Vautrés dans les fastueux palais, leurs parents,

Ramollis, laissèrent leurs biens sous séquestre.

 

Les roitelets n’eurent d’autres loisirs que pleurer,

Des royaumes qu’ils n’avaient pas su défendre,

A la reconquête, ces mollassons apeurés,

Ne pouvant les défendre, durent les rendre.

 

Les indignes fils des fiers guerriers conquérants,

Se sont ainsi indignement laissés surprendre.

Les nabots succèdent, hélas, parfois aux géants,

Aussi vrai que des flammes naissent les cendres !

 

L’erreur est toujours de prendre tout pour acquis,

Le faste et la luxure tuent la passion.

Faute de défendre ce que les pères ont conquis,

La descendance devint la risée des nations.

 

Après avoir fondé la Mecque du savoir,

En territoire ibérique, les musulmans

Avaient fini, de déboires en déboires,

Par être haïs de tous viscéralement.

 

Oubliant la décadence dont ils sont le produit,

Et incapables de tirer les enseignements

Des erreurs passées, ils répliquent aujourd’hui

Les roitelets des originels égarements.

 

Ils sont aujourd’hui d’une richesse indécente,

Mais d’une révoltante pauvreté mentale,

Être assimilé à eux, en plus de faire honte,

Est un handicap qui fait affreusement mal.

 

Mortifiés, les cavaliers rebroussèrent chemin,

Le dos vouté par un opprobre tenace,

Un lourd passif qui pèse sur leurs lendemains,

Une débâcle cuisante dont ils portent les traces.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens