26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 08:54

 

Tu deviens, peu à peu, ce grand espoir,

Cet horizon aux confins de l’espace ;

La chance ténue d’être, et d’avoir

Enfin accès à l’apaisante grâce.

 

Tu es l’havre de paix, pour le regard

Qui a le privilège de se poser

Sur tes doux traits, à la tombée du soir,

Et au creux de ton âme se reposer.

 

Il y a du « toi » dans chaque bouffée d’air

Que je respire, depuis quelque temps ;

Pourtant, mes aveux je dois les taire…

Je les refoule, le cœur palpitant.

 

Tu es cette destination finale,

Qui s’accommode de quelques détours,

De peur que la ligne droite, normale,

Ne mène pas forcément à l’amour.

 

Ton souvenir est un discret soleil

Qui jette une lumière nouvelle…

Il transforme le banal en merveille

Et fait planer entre terre et ciel.

 

Parfois les cœurs épris se déchirent,

A l’insu de ceux qui les tiennent captifs ;

Ils meurent, si ceux qui on pu les séduire,

Ne se montrent pas un peu réceptifs.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

ÔvÔ LILI ÔvÔ 27/06/2017 11:09

"Ne perds jamais ESPOIR, lorsque le soleil se couche, les étoiles apparaissent" (auteur inconnu)

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens