14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 13:47

 

Cette nuit, j’ai fait un rêve,

J’étais enfin seul avec toi,

Pétris de la même sève,

Du même air, des mêmes choix.

 

La tête posée sur mon buste,

Tu respirais paisiblement,

Dans ce profond sommeil du juste,

Accessible à peu de gens.

 

Les doigts dans ta chevelure,

Rêveur, je sombrai à mon tour,

Dans un monde juste et pur,

Où régnaient bonté et amour.

 

Le monde où j’avais cru vivre

N’avait été qu’un cauchemar,

Dont celui-ci me délivre

Pour que je retrouve l’espoir.

 

La vie y était plus vivable,

Le milieu un grand jardin vert ;

L’air y était plus respirable,

L’horizon étonnamment clair.

 

Sentant, pour une fois, la peur

D’ouvrir les yeux ailleurs qu’ici ;

Je te serrai contre mon cœur

Et savourai ce bref sursis.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

ÔvÔ LILI ÔvÔ 15/07/2017 00:10

Tu as raison, les rêves éveillés ou pas, sont vraiment des amis.
J'adore ce poème
bisous bisous

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens