17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 10:24

 

L’été s’en va, il fait ses bagages,

Même les minutes semblent pressées ;

Tout a une fin, sur notre plage,

Même les rêves qu’on a caressés.

 

C’est la vie ! Plus on avance dans le temps,

Plus elles deviennent courtes, les années ;

A plus petite échelle, les saisons,

Vers la fin, donnent de courtes journées.

 

Les fins me laissent mélancolique.

Celles des années, des saisons, des jours,

Revêtent une valeur symbolique,

Comme les départs sans espoir de retour.

 

A l’approche de chaque fin j’enrage,

De ne rien pouvoir faire, pour retenir

L’instant, la personne ou l’image

Que le temps transforme en souvenir.

 

Le sable refroidissait sous mon séant,

Mais au lieu de quitter le rivage,

Mon regard creux, fixé sur l’océan,

Rêvait de mettre la nuit en cage.

 

Telles les roses, les jours se fanent.

Ils naissent aux premières lueurs de l’aube,

A l’approche du crépuscule ils ahanent,

Puis meurent sous la nocturne robe.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens