15 avril 2021 4 15 /04 /avril /2021 15:10

 

Quand les larmes brouillent des prunelles

Dont la raison d’être est de charmer,

Puis coulent sur les joues d’une belle,

Je suis sans voix, faible et désarmé.

 

Si vous ne pouvez faire le bonheur,

D’une femme qui vous fait la grâce

De vous ouvrir les portes de son cœur,

Effacez-vous sans laisser de traces.

 

Mettre la rose dans sa boutonnière,

Puis la jeter en changeant de veste,

Sans égards, nonchalamment, par terre,

Et s’en aller sans demander son reste…

 

Vider les belles plantes de leur sève,

Contribuant à leurs flétrissements,

Et briser un à un tous leurs rêves,

Les laissant seules, livrées aux tourments…

 

Mettre son ego sur un piédestal

Fait avec les fragments d’un cœur brisé,

Indifférent au fait que ça fait mal

D’avoir été choisie pour amuser…

 

Compter les abattis qu’on laisse choir

Est un comportement des plus ignobles,

D’autant plus que l’autre nourrit l’espoir

De trouver en vous une âme noble.

 

Honte à ceux qui traversent la vie,

Insensibles aux souffrances qu’ils causent ;

Malheur aux esclaves de leurs envies,

Fut-ce au détriment d’une rose !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POÈMES NE SONT QUE LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens