31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 11:35

217333 662034370480742 562710544 n

 

Vive la femme, de surcroît mûre

Comme un beau fruit en haute saison ;

Avec le temps, cette valeur sûre

Apprivoise le corps et la raison.

 

Une femme qui prend de l’âge est belle,

Elle gagne en charme et en douceur ;

Son amitié est un appui fidèle,

Qui rassure et réchauffe le cœur.

 

En mûrissant, la femme s'assagit,

Elle devient un puits de tendresse ;

Même poussée à bout elle réagit

Avec indulgence et finesse.

 

Plus elle mûrit, plus elle est intense

Dans ses colères et ses étreintes ;

La bonté de son cœur est immense

Et sa passion en tout n'est pas feinte.

 

En amour, elle est très généreuse,

Le cœur ouvert, guidant tous ses élans ;

Il suffit de peu pour qu'elle soit heureuse

Mais sait apprécier les hommes aimants.

 

Elle est cette école que, potache, on fuit,

Mais dont on apprend la valeur plus tard,

Lorsque déçus par l'école de la vie

On va pleurer dans ses bras tous les soirs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

flipperine 01/02/2014 17:05

la femme qui peut devenir notre mère personne ne pourra la remplacer et c'est tjs à elle qu'on se confiera

PARADISALIA 31/01/2014 21:03

Un homme qui sait de quoi il parle ! Les années passées se remarquent sur les traits d'une femme, mais elles s'effacent, tant leur coeur est meilleur...Bonne soirée Eachman...Bises

Nina Padilha 31/01/2014 13:23

Éloge à la femme...
Joliment écrit !

ÔvÔ lili ÔvÔ 31/01/2014 13:13

Tout moi ! hi hi hi
merci pour ce merveilleux poème
gros bisous

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens