1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 00:26

images (5)

 

Belle aux yeux rêveurs,

Collés à un écran,

Sourde à la voix du cœur,

Piégée par les néons,

Laisse tomber les « chats » ;

Allons revisiter,

Même à la hâte,

Quelques mignons péchés.

N'en as-tu pas marre,

De ce réseau vilain

Qui nous fait veiller tard,

Et nous laisse sur nos faims ?

Dehors, la vie réelle,

Est bien plus gratifiante,

Que les leurres virtuels

Des pages piègeantes.

Si tu veux mon avis,

Le net c'est la mort lente,

De nos heures, il ravit

Une part importante.

Ce soir je veux cueillir,

Les étoiles dans tes yeux,

Avant de m'endormir

Épuisé mais heureux,

Et quand le jour se lève,

Explorer les parages,

Pour prolonger le rêve

Sur des fleurs sauvages.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

flipperine 03/03/2015 23:40

le net devient en qq sorte une drogue

ÔvÔ lili ÔvÔ 01/03/2015 09:11

Prolonger le rêve sur des fleurs sauvages, quelle beauté. Les contraintes de la vie font qu'il faut se contenter du virtuel pour certain(e) et c'est déjà un bonheur quand il n'y a pas d'autre porte
et restant avoir l'espoir qu'elle s'ouvre un jour vers le chemin où pousse les fleurs sauvages (sourire)
Merci Larbi pour cette invitation à vivre.
gros bisous
Lili

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens