25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 07:33

b102c75f

 

Une petite fille, née pour frimer,

 

N'avait plus qu'une robe élimée,

 

Une chaussure, sevrée de cirage,

 

Qui ne cadrait pas avec son image.

 

Mais sa tête était bourrée de rêves,

 

Et son corps élancé plein de sève.

 

Elle gardait, malgré sa condition,

 

Intacts ses rêves et ses ambitions.

 

Sa douceur et ses traits angéliques,

 

Se passaient du vernis des habits chics.

 

Dont étaient parées ses camarades

 

Pour qui les cœurs battaient la chamade.

 

Cette créature, née pour régner,

 

Acceptait son destin sans rechigner,

 

Jusqu'au jour où un beau et riche gaillard

 

Tomba sous le charme de son regard.

 

Qui sait attendre les vents favorables,

 

Peut voir sa vie se transformer en fable.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

PARADISALIA 02/11/2013 14:54

Un joli récit qui en ferait rêver plus d'une... Bises

Cathy 29/10/2013 12:44

Autre facette du destin, après ton poème intitulé "condoléances"... Une histoire qui s'apparente à un joli conte.
Bisous, Larbi.
Cathy.

robrerte colonel 26/10/2013 17:07

J'aime beaucoup l'histoire de cette cette petite fille humble... Je viens de me plonger sur mes billets de nov 2011 et je retrouve un de vos commentaire. Pourqu'elle raison avons nous cesser
d'échanger entre nous.C'est surprenant car je suis très fidèle.
Bonne fin d'après midi.
Roberte Colonel

corinne56 25/10/2013 20:42

Bonsoir Eachman,

Une petite fille humble et pure ne peut qu'attirer le regard d'un prince charmant peu importe ce qu'elle porte. Je te souhaite un agréable week-end. Bisous. Corinne.

Nina Padilha 25/10/2013 11:26

Tout vient à point à qui sait attendre, autrement dit...
Bon WE !

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens