15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 10:50

th.jpg

 

Je reviens du cimetière, mes amis,

On viens d'en enterrer encore un ;

Ceux restés vivant sont tous en sursis,

En attendant l'heure du dernier train.

 

Le vide s'installe autour de moi,

Je perds un à un tous mes repères ;

Plus vulnérable au chaud et au froid,

Même au présent je vis dans l'hier.

 

La nuit, les morts visitent mes rêves,

Et pendant le jour, les regards évitent,

Poliment, la plante vide de sève

Dont la peine à vivre les irrite.

 

Je tangue mon bonhomme de chemin,

Entre mon fauteuil et les bancs publics,

Je traîne les pieds, tremble des mains,

Dansant pitoyablement sans musique.

 

Je sens chez autrui de la tolérance

Envers quelqu'un qui tarde à partir ;

Je souffre de faire peur à l'enfance

Et d'être sans place dans l'avenir.

 

A force de bloquer le passage

A une foule de plus en plus pressées,

J'évite la rue et reste sage,

Assis, ruminant de tristes pensées.

 

Ma tête foisonne d'idées, c'est sûr,

Mais à quoi bon, personne ne m'écoute ;

Mes idées, personne n'en a cure,

Je suis en vie, mais les autres en doutent.

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

PARADISALIA 15/03/2014 18:20

Ce poème est très touchant ! Il reflète bien l'état d'humeur de celui qui reste seul après une énième disparition de son entourage alors que lui a encore les deux pieds bien sur terre... Vieillir
ne rime pas toujours avec sourire...Bises Eachman

flipperine 15/03/2014 17:34

les autres il faut les laisser et à toi de continuer ton chemin comme tu l'entends et il est vrai que petit à petit nous voyons disparaître beaucoup de nos anciennes connaissances et nous on est
tjs là

Nina Padilha 15/03/2014 15:07

Vieillir n'est pas une étape souriante...
Je respire encore.

Cathy 15/03/2014 14:36

C'est une réflexion que se fait aussi mon mari lorsqu'il voit ses anciens collègues ou amis "partir" après la soixantaine...
Profite de la vie, de ta famille et garde le cap ! (sourire)

Ton poème est très émouvant, Larbi.
Bisous,
Cathy.

ÔvÔ lili ÔvÔ 15/03/2014 12:14

Plus on avance en âge, de plus en plus d'amis disparaissent ! le roue de la vie
Mais oui tu es en vie, continue de l'être pour écrire ...
bisous bisous
lili

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens