9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 18:19

 

canstock8628623.jpg

 

 

Un son divin déchirait la nuit noire

 

En une flopée de notes lumineuses ;

 

Une mélodie qui chante l'espoir

 

Pour tous de mener une vie heureuse.

 

 

 

Un violon distillait un son plaintif,

 

Qui réconcilie l'âme avec le corps ;

 

Un air pénétrant comme des griffes

 

Qui va au cœur en traversant le corps.

 

 

 

Le violon est un instrument magique,

 

Dont les notes composent avec l'âme ;

 

Sa douce et apaisante musique,

 

Est une averse sur les flammes.

 

 

 

Dans la maison d'en face, un voisin

 

Trompait la solitude, en enchaînant

 

Des airs mélancoliques avec entrain ;

 

Sa compagne avait suivi un manant.

 

 

 

Derrière des vitres battues par la pluie,

 

Un être reclus, en mal d'amitié,

 

Chassait, par ses douces notes, l'ennui

 

Que l'hiver étalait sur notre quartier.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Eachman 11/11/2013 21:23

Bien dangereux lapsus, Sabine! :-)

sabine 11/11/2013 18:09

Oh, RIRES, j'ai oublié un "s" à "t'embrasse" !!!!!!!!

sabine 11/11/2013 18:06

J'aime à imaginer que le voisin et l'être reclus sont deux personnes différentes ...L'un, le voisin, joue à la fois par ivresse et pour oublier. L'autre, l'être reclus, l'écoute pour se réchauffer
le coeur transi et, un jour, au hasard d'un regard, ils se rencontrent et là ......une nouvelle vie va commencer peu à peu pour eux, faisant de leurs souffrances respectives un beau champ de fleurs
!

C'est vrai que le violon a une âme particulière, du moins je le ressens ainsi ...
J'ai commencé à en faire lorsque j'étais pensionnaire en seconde (ai dû malheureusement interrompre pour des raisons financières, ma mère m'élevait seule alors !). Ma grand-mère maternelle, simple
ouvrière, était une férue de violon (et de violettes !)........
Cet instrument, à la sensibilité sauvage, continue à m'émouvoir ...surtout lorsqu'il se trouve placé entre les mains "d'Ivry Gitlis" ou "Yehudi Menuhin"!

Le violon de tes mots, ici, a un rien de tzigane aussi ...

Que ta soirée soit douce, larbi, t'embrase : sabine.

ÔvO lili ÔvÔ 10/11/2013 16:49

Le violon me rappelle ma chère grand-mère paternelle - certains morceaux me font pleurer et d'autres me mettent le cœur en joie et l'envie de danser !
Je suis entièrement d'accord avec Toi quand tu écris :"le violon est un instrument magique dont les notes composent avec l'âme. Sa douce et apaisante musique est une averse sur les flammes"
magnifique image

Je t'embrasse

Cathy 10/11/2013 15:55

Il est de ces musiques qui veulent transporter l'âme et d'autres qui la transportent sans le savoir...
La dernière strophe de ton poème est particulièrement touchante, Cher Larbi.
Amitiés et bisous,
Cathy.

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens