/ / /

1461844 660494120657092 1759438741 n

 

Ami qui brille par son absence,

Le monde se meurt sous nos yeux.

Ouvre ton cœur, ouvre tes sens,

Agissons, pendant qu'on le peut !

 

Essaye un peu de deviner

D'où viennent cescris de douleur.

On est en train de piétiner

Nos espoirs, en foulant nos fleurs !

 

La tristesse de notre terre,

Mise à nu par nos actions,

On la sent, elle est dans l'air

Très chargé que nous respirons.

 

Le ciel gris, proche de nos tête,

Devenu chape de métaux lourds,

Est comme un rideau qui s'apprête

A se refermer sur nos jours.

 

La mer au mouvement lascif,

Gonflée par la fonte des glaces,

Grignote chaque jour nos récifs,

Occupant un vital espace.

 

Les saisons, lassées de se suivre,

Dans l'indifférence totale,

Des chefs que le pouvoir enivre,

Ne font plus qu'une car mises à mal.

 

L'ampleur des dégâts est telle,

Que les puissants deviennent fous,

Et pour que leurs vies restent belles,

Ils viennent braconner chez nous.

 

Ainsi, en plus des cataclysmes

Qu'ils causent et des zizanies,

Ils achètent, par égoïsme,

Le droit de polluer chez autrui.

 

Une coalition des sages

Devient de plus en plus urgente,

Pour piquer ceux atteints de rage,

Qui mordent une planète mourante.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens