22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 15:09

SIGE_OCDE_apx_470_.jpg

 

 

Ce n'est pas par simple mélancolie

Que j'ai mal, en pensant aux années tendres ;

Lorsqu'enfants, sur les chemins de la vie,

Nous avions des rêves à revendre.

 

Les belles années, je crois, sont derrière,

Celles où nous étions pauvres mais heureux ;

Notre école était parfois buissonnière,

Et nos ventres creux une fois sur deux.

 

Noueux comme des sarments de vigne,

Notre terrain de jeu c'étaient les rues,

Nous étions pauvres mais étions dignes,

Génération de seigneurs aux pieds nus.

 

Nous étions les enfants du tout possible,

Nés pour porter le monde à bras-le-corps ;

Le Coran, la Torah et la Bible,

N'étaient pas encore le fuel de la mort.

 

La musique n'était pas de synthèse,

Au temps des crooners et des paroliers ;

Les compositeurs étaient balaises

Et alignaient leurs notes sur des portées.

 

Les lettres d'amour étaient parfumées

Et les femmes traitées avec égards ;

Les pantalons au sourire du plombier*,

Auraient, en ce temps là, semblé bizarres.

 

C'était beau, à cette époque, d'être enfant,

Tous les rêves fous étaient alors permis ;

Tout avait un rythme, même les saisons,

La terre était notre Éden promis.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

ÔvÔ lili ÔvÔ 14/08/2014 20:22

Un de mes petits poèmes pour commenter le tien :

Mon âme d'enfant

J'aime retrouver mon âme d'enfant
Où tout est parlant
Où tout est joyeux
Où tout est prétexte aux jeux

J'aime retrouver mon âme d'enfant
Où l'amour va de soi
Où le mystère n'existe pas
Où le merveilleux est roi.

J'aime retrouver mon âme d'enfant
Où les objets prennent vie
Et deviennent mes amis
Où les choses s'expriment
Et deviennent mes intimes.

En chaque enfant sommeille un Poète
En chacun de nous sommeille un enfant
Laissons parler l'enfant qui est en nous
Afin d'entendre la voix du Poète.

lili

gros bisous

Cathy 24/06/2014 16:20

On en voit déjà tant qui sont d'éternels insatisfaits, aussi petits soient-ils...

Merci, Eachman, pour ces lignes si réalistes, qui rappellent les valeurs sûres désormais en péril !

Amitié et bisous,
Cathy.

PARADISALIA 23/06/2014 16:27

Comme on l'entend dire souvent : mais ça c'était avant...
Nous sommes nostalgiques d'un temps, je serais curieuse de savoir comment eux le seront ??? Bises Eachman et belle journée

flipperine 22/06/2014 23:53

dans un sens c'était le bon tps on s'amusait avec un rien on était heureux on parlait, on se saluait maintenant c'est l'indifférence qui l'emporte

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens