17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 11:13

Une fatigue de vivre épaisse

Empreint l’atmosphère de ta pièce.

Que fais-tu, assise seule dans le noir,

Toi ma muse, ma réserve d’espoir ?

Il fait beau, allons vers la lumière…

Allons découvrir ce qu'elle éclaire !

Une éclaircie, après des nuages,

Est une chance de tourner la page.

Il ne sied pas à une si jolie mine

De ruminer les choses qui chagrinent.

C’est un crime de laisser tes beaux yeux

Se brouiller de larmes, sous de tels cieux !

La tristesse écorche ta nature,

Toi une si solaire créature !

Ce doux regard doit à tout prix friser ;

Allons faire les fous... nous amuser !

La vie est belle, faisons-en le tour !

Secouons un peu la cendre des jours !

Et s’il reste quand même quelques points noirs,

Meublons-les d’étoiles, quand vient le soir !

Le bonheur ne saurait être complet,

Si on ne peut faire ce qu’il nous plait !

Alors lève-toi, petite folle,

Séchons les cours de ta triste école

Et faisons au sort, ce vilain corbeau,

Une ribambelle d’enfants dans le dos ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens