5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 17:41

1014298 10152406376885395 4160965981845946983 n

 

Par hasard, au tournant d'une cuite,

Je l'ai croisée, tout sourire dehors ;

En temps normal, j'aurais pris la fuite,

Au lieu de ça, nous tombâmes d'accord.

 

Depuis lors, on se voit avec plaisir,

Au gré de nos rares retrouvailles ;

L'humour jette les bases du désir

Et permet d'exulter, après ripailles.

 

Il est si attachant, ce ptit lutin,

Se passer de lui est difficile ;

Tout bien réfléchi, il est un butin

Concédé par un sort imbécile !

 

Il n'est pas un modèle de beauté,

Mais il a, comme botte secrète,

Beaucoup d'enthousiasme et de santé

Et une sensualité discrète.

 

Qui le connaît n'a qu'une idée en tête :

Lui faire une grosse étreinte,

Le couvrir de câlins et faire la fête,

En s'imprégnant de sa gaieté non feinte.

 

Belles de nuit, prenez-en de la graine,

Vous qui, malgré vos charmes, êtes seules ;

Les personnes sympas, même vilaines,

A force de sourire, ont de la gueule !

(Toute ressemblance avec des personne réelles ou ayant existé ne peut être que fortuite, ce poème étant une pure fiction ;)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

commentaires

flipperine 05/04/2015 22:54

c'est vrai qu'à force de voir qq dans la rue, le saluer on finit par s'y attacher

ÔvÔ lili ÔvÔ 05/04/2015 20:26

Un beau p'tit lutin, tu l'aimes bien cette mamie en salopette ? mdr
bisous

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens