3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 11:27

images (2)-copie-1

 

Dans un pays voué à la prospérité,

On est livré au stress et à l’angoisse.

Ceux qui nous gouvernent ne l’ont pas mérité ;

Ils doivent tous leur fortune à leur paroisse.

 

Ils sévissent et se font une clientèle

Chez des analphabètes bilingues, acquis

A leurs rodomontades de faux rebelles,

Qui n’ont connu que la planque, dans nos maquis.

 

Avec pour seul bagage l’improvisation,

Ces mulets sont montés à l’assaut du pays ;

Ils ont mis à genoux notre grande Nation

Et l’ont soumise à la pire des saillies.

 

Ils ont collés au pouvoir telles des tiques,

Défendant becs et ongles la vache laitière,

Maniant tantôt la carotte, tantôt la trique,

Ils s’enrichirent et semèrent la misère.

 

Maudits soient-ils autant de fois que de hitistes 

Adossés, las, contre les murs de nos cités !

Maudits soient-ils autant que les taudis tristes

Qui défigurent nos quartiers phagocytés !

 

Maudits soient-ils, ces géniteurs de l’ignorance

Qui ont coulé l’Education et l’Ecole,

Ont vidé nos diplômes de leur substance,

Et livré tous nos terreaux aux herbes folles !

 

Ils sont les artisans de cette impasse,

Où la mise-à-sac, le vol et la corruption

Sont les mots d’ordre d’une nouvelle classe,

Qui trouve son compte dans la putréfaction.

 

Maudits soient-ils pour les larmes que nous versons

Sur l’avenir hypothéqué de nos enfants ;

Maudits soient-ils, pour tout le sang des innocents,

Tombés victimes des luttes entre leurs clans !

 

Face à l’état pitoyable de nos quartiers,

Transformés en tristes ghettos et en bazars ;

 

Face à nos rues et façades dénaturées,

Nous ne pouvons que maudire ces charognards !

 

Dans un pays réputé être un havre,

Un peuple d’aigles dirigé par des vautours,

Ne peut se trouver qu’au milieu des cadavres

Et verser des larmes de sang sur son parcours !

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 18:36

images (17)-copie-1

 

Cette nuit, j’ai rêvé qu’une très jolie fleur

Avait, entre deux pavés, jeté ses couleurs.

J’ai vu le ciel de Pékin tout à coup s’ouvrir

Sur de clairs lendemains où la cité respire.

Le printemps, déclaré arabe, cyniquement,

S’était de nouveau paré de roses en boutons.

Dans mon rêve doré, le monde occidental

Cessait enfin d’ignorer qu’il faisait du mal

En noyant une région dans un bain de sang

Pour la fille de Sion et son peuple arrogant.

Dans ce rêve, Wall-Street avait fermé ses portes ;

Les banques parasites étaient enfin mortes.

Une nouvelle monnaie venait de voir le jour :

Le « Sourire » renaîssait et avait partout cours.

On rendait à la terre, sous forme de ferraille,

Les armes, les guerres et les funérailles,

Puis, ayant eu marre des marchands de la foi,

On mettait au placard les croissants et les croix.

Pour couronner tout, mon pays mal gouverné,

Se débarrassait des fous qui l’avaient berné.

Un sourire satisfait éclairait les visages,

Dans un monde parfait gouverné par des sages.

Je respirai un bon coup et ouvrit les yeux

Sur un futur au clou dans un monde en feu.

Les leçons à tirer seraient trop nombreuses,

Mais vu les intérêts, elles sonnent bien creuses. 

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 19:17

317312_572082962831745_499856226_n.jpg

 

A souvent vouloir être heureux sans effort,

On finit par croire que le bonheur est mort.

Commencez d’abord par vous remettre en cause,

Cherchez votre tort, dans les portes closes !

Peut-être êtes-vous seul car péchant par orgueil,

Contre ceux qui veulent franchir un jour votre seuil ?

Si vous n’y prenez garde le cœur devient aride

Puis se lézarde et s’habitue au vide.

Le cœur solitaire est une cheminée sans feu,

Il est un sanctuaire déserté par les Dieux.

Trouvez quelqu’un à aimer… à aimer vraiment !

Il meurt, le cœur fermé ; on ne vit qu’en aimant…

Laissez le sourire rehausser ce visage

Qui, par peur du pire, donne une triste image.

La vie est souvent dure et pleine de problèmes

Mais une chose est sûre, elle l’est moins si on s’aime !

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 08:56

DSCN0083--2-.JPG

 

   Mon second recueil de poèmes vient de paraître. Il sera disponible à la commande dès la semaine prochaine, me dit-on!

   (Un ami enseignant de langue m'a fait savoir qu'il avait choisi deux poèmes parus dans le précèdent recueil, comme support à un de ses cours... Rien n'aurait pu me faire autant plaisir. Je l'en remercie!

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 12:01

227385 10150247559922463 108605392462 8641862 7243356 n

Les yeux de l’âme apaisée,

Se posent parfois en douceur

Et s’attèlent à réaliser

Le bilan mitigé du cœur.

 

Il est des rires bienfaisants,

Que j’aurais aimé avoir ri

Et des poèmes émouvants

Que je voudrais avoir écrits.

 

Il est des voyages lointains

Que je pleure de n’avoir faits,

Et des visages très sereins

Que je voudrais avoir aimés.

 

Ils des yeux ensorcelants

Dont  j’aimerais les caresses,

Qui vous effleurent en passant,

L’air de rien, puis vous délaissent.

 

Il est des passions si fortes

Que j’aimerais revisiter,

Et des amours laissées pour mortes,

Que j’aimerais ressusciter.

 

Il est des mains secourables,

Que j’aimerais avoir tendues,

Et des paroles regrettables

Que j’aimerais non entendues.

 

Il est des mots dont la douceur

M’aurait tellement fait du bien,

Hélas perdues dans les rancœurs

Et l’orgueil qui n’apporte rien.

 

Il est des chemins divergeant

Que j’aurais voulu voir croisés,

Et de grands rêves gratifiants

Que j’aimerais concrétiser.

 

Ah, si je pouvais tout changer !

Ah, si… Mais l’espoir persiste ;

Il ne suffit pas de songer,

Il faut aussi que j’insiste !

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 07:38

42-15529623Poème inspiré par la dernière scène du fim "train de nuit pour Lisbonne"

 

Aujourd’hui je me sens triste, serre-moi fort :

J’ai besoin de tendresse, encore et encore…

Je me sens m’éteindre, entretiens ma flamme ;

La chaleur humaine est le suc de l’âme.

Je veux que ton étreinte soit chaleureuse,

Pour faire passer une vérité douloureuse :

Les plus belles années de ma vie ont filé

Telles des anguilles, entre mes mains huilées ;

Je n’en ai vues s’écouler que quelques unes,

Et déjà, tel un loup, pleurant au clair de lune,

Je confie à la nuit noire ma frustration

D’avoir été sans être… sans consolation.

Je ne me souviens que des vaines résolutions

Prises les veilles, dans les draps des frustrations,

Lorsque les journées ne tiennent pas leurs promesses

D’être porteuses d’amour et de richesses.

Au fil du temps, j’étais certain d’avoir mené

Une vie intense et pourtant, les années

Bien qu’en apparences riches et houleuses,

Une fois le bilan fait, semblent bien creuses.

Il est vrai qu’on aura beau manger à sa faim

Une vie durant, il suffit d’un jour sans pain

Pour oublier tous les banquets et les fêtes

Et ne se souvenir que du temps de disette.

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 09:12

images-copie-1.jpg

BON A SAVOIR ET A METTRE EN PRATIQUE !
  La durée moyenne d'une étreinte entre deux personnes est de 3 secondes. Mais, les chercheurs ont découvert quelque chose de fantastique!!!

  Lorsqu'une étreinte dure 20 secondes, elle produit un effet thérapeutique sur le corps et sur l'esprit. La raison est qu'un câlin bien senti produit une hormone appelée "ocytocine", aussi appelée l'hormone de l'amour. Cette substance possède de nombreux bienfaits pour notre santé physique et mentale. Elle nous aide, entre autres à nous détendre, à nous sentir en sécurité et à apaiser nos peurs et notre anxiété.

  Ce merveilleux tranquillisant nous est offert gratuitement chaque fois qu'on prend une personne dans nos bras, qu'on berce un enfant, qu'on caresse un chien ou un chat, qu'on danse avec notre partenaire, qu'on se colle à quelqu'un ou qu'on tient simplement un collègue par les épaules.

  Courage, prenez quelqu'un dans vos bras pour 20 secondes, c'est le plus beau cadeau que vous pouvez vous faire et faire aux autres!

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 07:46

DSC00065

Peut importe l’orthodoxie des choses,

Où la conformité aux convenances ;

Si pour être heureux il faut qu’on ose,

Osons quoi que l’on dise ou qu’on pense !

 

Il faut savoir prendre sans exiger,

Ce que la vie veut bien nous concéder.

Les belles choses sont à partager,

Car on tue ce qu’on tient à posséder.

 

A vouloir tout mettre dans un moule,

On banalise l’originalité.

Si on noie la beauté dans la foule,

On lui fait perdre sa singularité.

 

Les sentiers trop battus sont poussiéreux ;

La conformité bride les élans ;

Le nivellement ne rend pas heureux ;

L’excès de règles fait tourner en rond.

 

La note qui charme nos oreilles,

Même fausse a sa raison d’être ;

Les rêves qu’on fait à l’état de veille,

Donnent les joies qui peinent à naître.

 

Si tout ce qu’on fait à sa manière,

Peut faire renaître le sourire,

Même si les autres le voient de travers,

Il demeure un chemin à parcourir !

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 22:02

559188_341409865942102_1437573862_n.jpg

Je ne t’aime plus mais viens près de moi,

Je n’ai pas pour toi l’indifférence

Avec laquelle tu me traitais parfois,

Lorsque je te convoitais en silence.

Viens par là et laisse parler ton cœur.

Vide-le de toute la souffrance

Qui, ces derniers temps, brouille ton humeur

Et étouffe ton exubérance.

Celui que tu avais assimilé

A une révision à la baisse,

Pour tes ambitions de star adulée,

Devient un rêve que tous caressent.

Je ne vais pas pour autant t’en vouloir,

Ni me réjouir de voir ton cœur brisé ;

Je t’offrirai mon épaule ce soir ;

Pleure jusqu’à ce que tu sois apaisée.

Un cœur qui a connu la souffrance

Se purifie et devient plus humain ;

Il sait quand faire preuve d’indulgence,

Et quand tendre la main à son prochain.

Je ne promets pas mon cœur, il est pris,

Mais je peux te donner mon amitié ;

Celui que tu n’avais jamais compris

Te comprend et t’épargne sa pitié.

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 15:10

JOYEUSES PACQUES A VOUS TOUS, MES CHERS AMIS! PUISSE CETTE FÊTE VOUS TROUVER BIEN PORTANTS ET SE PASSER DANS LA JOIE ET LA CONVIVIALITE !

Repost 0
Published by eachman
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Eachman:
  • Le blog de Eachman:
  • : RIEN DE CE QUE JE POSTE SUR CE BLOG N'EST PERSONNEL OU AUTOBIOGRAPHIQUE. CES POEMES SONT LE FRUIT DE L'OBSERVATION ET DE L'EMPATHIE...
  • Contact

Recherche

Liens